NL   FR

Recherche scientifique contre les maladies cardiovasculaires

Divers chercheurs et instituts belges ont contribué à élargir nos connaissances sur les maladies cardiovasculaires et sont la force motrice derrière le développement de techniques novatrices. De nombreux défis demeurent toutefois en vue d’améliorer le traitement des maladies cardiovasculaires. Vous trouverez ci-dessous quelques domaines dans lesquels la poursuite de la recherche est indispensable. En outre, les chercheurs peuvent toujours proposer de nouveaux domaines de recherche au comité de direction.

De nombreux traitements des maladies cardiovasculaires contrôlent les symptômes, mais ne guérissent toutefois pas encore les maladies en question telles que les infarctus dus aux sténoses et à la sclérose de l’artère coronaire. Lorsque nous pouvons limiter le développement de l’artériosclérose en faisant par exemple diminuer le cholestérol, nous avons de grandes chances de pouvoir prévenir les infarctus. Le développement de nouvelles molécules telles que les inhibiteurs de la PCSK9 est à ces fins très prometteur, mais nécessite davantage de recherches.
Lisez ici un témoignage.

Des opérations invasives, telles que la chirurgie valvulaire, sont risquées pour les patients plus âgés ou les patients cardiaques atteints de nombreuses autres maladies. Le développement de techniques moins invasives s’est accéléré ces dernières années. Davantage de recherches sont toutefois nécessaires pour éliminer les limitations techniques d’appareils plus petits ainsi que pour ajuster davantage les traitements aux patients cardiaques.
Lisez ici un témoignage.

Les accidents vasculaires cérébraux ou les infarctus du myocarde découlent de la formation de caillots. De meilleurs anticoagulants permettent à davantage de patients de prendre les médicaments appropriés de manière sûre et d’être mieux protégés contre de nouveaux infarctus. Davantage de recherches sont toutefois nécessaires à leur développement.
Lisez ici un témoignage.

En raison de l’évolution rapide des technologies, la relation entre le médecin et le patient cardiaque est vouée à changer : à l’avenir, la télémédecine occupera une plus grande place. Dans le domaine des maladies cardiovasculaires, des moyens sont nécessaires pour découvrir quelles maladies peuvent être suivies à distance et dans quelle mesure cette télésurveillance améliore le confort du patient cardiaque.
Lisez ici un témoignage.

Prix et bourses

Pour soutenir les chercheurs dans le développement de nouvelles études et de nouveaux projets liés aux maladies cardiovasculaires, la BSC décerne des bourses et des prix. Grâce à ceux-ci, ils peuvent effectuer de nouvelles recherches ou continuer celles déjà menées et les mettre en œuvre dans la pratique.

1. Soutien du travail scientifique

Young Investigators Award (€ 6500)

Chaque année, la BSC encourage les cardiologues de moins de 35 ans à mener des projets de recherche novateurs sur les maladies cardiovasculaires. Il s’agit tant d’investigations cliniques (étude des troubles du rythme cardiaque), que d’études expérimentales dans lesquelles aucun patient cardiaque n’est directement impliqué, mais qui se penchent sur les causes, le développement de maladies cardiovasculaires et sur de nouveaux moyens thérapeutiques.

Best Poster Award (€ 1000)

Lors du congrès annuel de la BSC, huit chercheurs ont l’occasion de présenter sur scène leurs recherches contre les maladies cardiovasculaires sous la forme d’un poster et d’un résumé d’une page. Le jury de la BSC sélectionne le meilleur projet de recherche scientifique selon certains critères : originalité, plus-value, qualité de la présentation des recherches.

2. Bourse pour un projet scientifique

Dr. Léon Dumont Prize (€ 40.000)

Depuis 2004, La BSC décerne tous les deux ans le Dr Léon Dumont Prize. La prochaine remise du prix aura lieu lors du Congrès de la BSC en février 2018. Tout chercheur européen de moins de 50 ans dans le domaine des maladies cardiovasculaires peut se porter candidat.
En savoir plus sur cette prize ici

De gauche à droite: Drs. Laurence Campens, Marjolijn Renard, Julie De Backer, Patrick Sips, Felke Steijns en Laura Muiño Mosquera

 

Dr. Peter Kayaert

BSC Research Grant (€ 15.000 ou € 20.000)

À la suite de la création de la fondation pour le cœur, la Research Grant a été créée pour continuer de soutenir la recherche contre les maladies cardiovasculaires. Cette bourse permet de continuer à développer les soins, la qualité de vie et le taux de survie des patients cardiaques. La Research Grant soutient chaque année la personne ou l’équipe qui mène le meilleur projet de recherche contre les maladies cardiovasculaires. Le montant de la bourse s’élève à 15.000 € pour un projet dirigé par un seul centre de recherche belge et à 20.000 € pour un projet conjoint réunissant plusieurs centres de recherche.

En 2019, les Fonds Joseph Oscar Waldmann-Berteau et Walckiers Van Dessel, tous deux gérés par la Fondation Roi Baudouin, mettront ensemble un soutien d’un montant de € 50.000 à disposition d’un projet de recherche en cardiologie clinique.
En savoir plus sur cette prize ici

 

Bourse pour les congrès scientifiques

Chaque année, la BSC organise un congrès pour présenter les dernières recherches réalisées dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Le précieux contenu de ces projets est partagé avec un public plus vaste et le chercheur a la possibilité de faire de nouvelles rencontres afin de faire avancer ses recherches contre les maladies cardiovasculaires et d’accumuler de nouvelles connaissances.